socotra

Socotra

Une île oubliée pour un voyage unique !

Une nature préservée

Socotra est une destination de rêve pour tous les amoureux de nature sauvage. De nombreuses randonnées sont possibles dans les montagnes de l'intérieur de l'île. Les fans de plongée se régaleront des fonds marins préservés. La beauté des paysages de montagne et des fonds sous-marins a même été reconnue patrimoine mondial par l’UNESCO

L’intérieur de l'île propose des paysages de montagne à couper le souffle. Découvrez également l'arbre Sang-Dragon, une des nombreuses espèces végétales endémiques de l’île. Vous pourrez également explorer les grottes de l'est où les marchands égyptiens de l'Antiquité ont laissé des graffitis.

Après quelques jours de marche, rien de mieux que de se baigner dans les eaux cristallines du lagon de Qalansiya. Une plage de rêve rien que pour vous ! Les fonds marins préservés vous permettront de plonger en compagnie de tortues, de dauphins et de requins !

une île à l'écart du tourisme de masse

Avant la guerre civile au Yémen, Socotra était une destination confidentielle. Moins de 3 000 touristes par an se rendaient sur l'île. L’accueil et l’hospitalité traditionnelle des Socotris sont légendaires. Attendez-vous à partager de grands moments de convivialité autour d'un thé ou d'un repas.

Revers de la médaille, le confort est très spartiate : vous ne trouverez aucun hôtel en dehors du village principal de l'île et le plus souvent, vous dormirez sous la tente en pleine nature. A vous l’expérience de Robinson Crusoé.
Janvier à Mai est la meilleure saison pour partir en voyage à Socotra. La température moyenne ne descend jamais en dessous de 22°C, le vent est faible, la végétation luxuriante et les nuits sont agréables. Les mois d'été sont tellement venteux que les avions ne peuvent pas atterrir ! Les Socotris s'enferment alors chez eux ou prennent leurs quartiers d’été sur le Yémen continental.

un accès très complexe

L’accès à Socotra est aujourd’hui rendu très difficile par la situation troublée du Yémen. Protectorat de fait des Emirats Arabes Unis depuis le début de la guerre civile, l’île est assez calme. Il existe un vol permettant de relier l’ile depuis Le Caire mais les billets sont très chers. Entrer à Socotra est devenu très complexe et aléatoire.

La criminalité quasi-inexistante. Les habitants sont encore très peu habitués au tourisme et vous accueilleront avec chaleur et sincérité. Attention à garder une attitude responsable : ne pas donner directement de l’argent mais préférer les dons en nature (stylos, médicaments…)

Le don de médicaments basiques est très apprécié par les habitants des montagnes qui en manquent cruellement. Ne pas hésiter à vider sa pharmacie en partant, votre aide sera très utile. Le Yémen ne délivre plus de visa touristique aux frontières, vous devez obtenir un visa avant votre départ à l’ambassade du Yémen.

Préparez votre voyage à Socotra grâce aux conseils de Travelcoach !